Catégorie : le bridge un jeu passionnant

REGLES DU JEU DE BRIDGE

Une salle qui accueille des tournois de bridge définit le Nord qui orientera la position des étuis sur la table de bridge.

Les 52 cartes sont placées dans des étuis faisant apparaître le numéro de l’étui, l’orientation de celui-ci, le joueur qui doit enchérir en premier et la vulnérabilité de chaque paire. Chaque paire étant définie par les lignes NS et EO.

L’étui est appelé donne.

Les 13 cartes dévolues à un joueur s’appelle main.

Le donneur est le joueur qui enchérit le premier.

La vulnérabilité est l’expression d’un risque supplémentaire qui s’applique à la ligne ayant gagné l’enchère qui détermine le contrat joué. Une paire, les deux ou aucune peuvent être vulnérables.

Les étuis passent de table en table ce qui conduit au fait que tous les joueurs jouent les mêmes distributions des cartes.

Une fois la donne jouée, le résultat du contrat est inscrit sur une feuille de marque qui suit l’étui.

Toutes les tables complètent leurs résultats. La compilation de ceux-ci permettra le classement des paires ; celles-ci étant classées en ligne NS et EO. Aujourd’hui des boîtiers électroniques affectés à chaque table permettent de saisir le résultat des contrats et de déterminer très rapidement les classements en fin de tournoi.

Chaque joueur dispose d’un paquet de cartons indiquant toutes les enchères possibles. Le silence de chacun est requis. Le carton choisi est posé sur la table. A tour de rôle, dans le sens horaire, chaque joueur exprime son enchère, jusqu’au renoncement des trois joueurs suivants. Le contrat joué sera celui de la dernière enchère.

Des 13 cartes de chaque couleur, l’as est la plus forte. La plus faible étant le deux. Les as, rois, dames, valets et dix sont appelés honneurs. L’as vaut 4 points, le roi 3, la dame 2, le valet 1 et le 10 zéro points.

Des 4 couleurs, pique est classée la plus forte, puis ensuite cœur, carreau et trèfle.

Les pique et les cœur sont appelés majeures. Les carreau et les trèfle sont appelés mineures.

Les contrats sont appelés manches, chelems ou partielles. Chacun correspond à un nombre de plis appelés levées. Le maximum étant de 13 levées appelées grand chelem.

Le but du bridge est de réaliser des manches ou des chelems. La réussite du contrat est valorisée par une bonification. Les levées en plus sont valorisées, celles en moins sont pénalisées, toutes selon la vulnérabilité de la paire.

Les manches sont en majeures 4P ou 4C – soit 10 levées . En mineures 5K et 5T – soit 11 levées.

Les chelems sont petits chelems avec 6P, 6C, 6K et 6T – soit 12 levées

Les grands chelems sont 7P, 7C, 7K et 7T – soit 13 levées.

Il existe également une enchère sans atout. Comme son nom l’indique il n’y a pas d’atout. Donc aucune possibilité de couper une couleur qui n’est pas dans la main d’un joueur.

Le contrat à sans-atout est 3SA – soit 9 levées.

Les chelems sont également de 6SA ou 7SA.

Retour portfolio

« Les bases du bridge »  

Les bases du bridge

Izoenn Le bridge un jeu passionnant, Parler bridge Bases, Règles Bridge

Histoire du bridge

Geeeen Le bridge un jeu passionnant, Parler bridge

« A propos »
 

A propos

Izoenn Le bridge un jeu passionnant, Le coin du bridge Présentations auteurs

Un bridgeur influent

Geeeen Le bridge un jeu passionnant, Présentation des auteurs