2016

MAGIE FANTASMAGORIQUE

 

et elle m'écrit des poèmes
« Chez Fédora, il y a une cour plate-bandées au milieu desquelles, agréablement, s’élèvent de fournis bégonias Colombiens en matière plastique, mais dégradables! »

 

 

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Casino ! la fortune à coup sûr ! pensent-ils,
Partons recueillir ça dans nos grands paniers vides
Tantôt ! pressons, pressons,  allez ! ainsi soit-il,
Cette manne d’en haut attend comme un loup avide.
Jeux de hasard

 

Ils ont rêvé de ce gain, non pas  de trembler,
Ces joueurs qui filaient les billets dans leurs mains,
Espérant magie-gain-victoire du lendemain,
Sans l’ombre d’un remords  les poignets attablés.
Jeux de hasard
Ce joueur qui s’agenouille dans l’or désiré :
Ô, toi, scrutant mille attraits qui rejoue tes cents
Attends, en songe de naître déshonoré,
De dix mille trésors perdus en larmes de sang !
Jeux de hasard
Vingt quatre heures, immobile, as-tu toute ta tête ?
Ce réceptacle  et Job brûlait des heures entières,
Vains caprices du hasard, l’inconnu est très bête :
Perdre et alors ? Si je gagne, ya de quoi être fier!
Jeux de hasard
Non : Pour l’amour du ciel, pars ! si ! comme  tu as tort 
de perdre Paris, ton âme, risquer descendre encore,
Manque / « Qu’y pouvais-tu, Joueur fier et désarmé ?
Passe / « Oui ne plus dilapider ce verbe aimer ».
Jeux de hasard
Même  espoir enivrant, cupide et envouté,
Qui rendra perdantes
toutes ces feuilles balayées,
N’ayant recouvert qu’un pigeon lui a gagné,
Faisant entrevoir,  vous comprendrez : c’est raté !
Jeux de hasard
Le joueur est pire paresseux! bouille indigne
Suspendu à jamais dans le hamac qu’on réprouve,
Attendant le hasard : « de grâce fais-moi signe,
En comptant ses billets pour qu’enfin on l’approuve ! »




*** Gen ***
Numéro 1024
Publié dans L’illusion


Publicités