La fête des mères est une ancienne tradition. Les précurseurs de la journée des mamans sont les Grecs et les Romains, qui organisaient chaque année durant le printemps une cérémonie en l’honneur de Rhéa et Cybèle, les divinités mères des Dieux.

Une parmi tant d’autres luxueuses fêtes qu’ils organisaient,  en réaction à la pauvreté qu’ils ont voulu éradiquer.

Bonne fête !

***

Je suis allée au marché des parfums
Et j’ai acheté des parfums
Pas pour moi
Pour toi…

Je suis allée au marché aux fleurs
Et j’ai acheté des fleurs
Pas pour moi
Pour toi…
Pour toi…

Et puis je suis allée au marché aux vivants
Pas pour moi
Pour toi…

Et je t’ai cherchée
Mais je ne t’ai pas trouvée
ma Maman.

 
*** Gen ***
Numéro 100
Publié dans La tendresse
 

 

 

Poésie de Paul Courget

 

L’art de la poésie. Dans une poésie, on peut tourner une idée dans tous les sens. Et si elle ne donne pas toujours la solution vraie du problème car il faut trouver les rimes, elle s’en rapproche, du moins beaucoup, si on trouve les mots qu’il faut.

 

Soir de juillet

 

Tout près du jardin sombre où les roses trémières
Adoucissent l’éclat de leur bouquet penchant,
Un rossignol grisé d’amour dédie un chant
D’adorante ferveur aux étoiles premières.

Le clos herbeux, berceau de l’agreste maison,
Dans l’air calme alanguit ses houles de verdure,
Et la clarté s’attarde aux beautés sans mesure
Du multiple décor que cerne l’horizon.

Du fond de la tonnelle où nous cherchions l’ombrage,
Nous goûtons la fraîcheur qui, d’un lointain orage,
S’épand sur la nature en ondoyants frissons …
Et cette heure de grâce et de douceur fragile
Mêle au charme embaumé des chaudes floraisons
La présence toujours vivante de Virgile.

 

*** Paul Courget ***

« La flamme qui brûle »
Publié dans La tendresse

 

 

 





Combien en a-t-il fallu de rayons de soleil, du corps céleste central, pour que ce brin de muguet arrive à maturité …

Les astronomes, paraît-il, soupçonnent l’existence d’un soleil central ; ils ont observé aussi l’éloignement progressif de tout notre système solaire, et peut-être même de l’ensemble du groupe stellaire auquel appartient le soleil ;

Il en a donc été conclu de là une marche générale de toutes les étoiles fixes, y compris le soleil central, ce qui, dans l’espace infini, perd toute signification et peut exprimer, ce néant, cette absence de fin ….


 

Contemplation

intime du muguet

 

Brin de muguet


Ce Muguet du premier mai !

Ce matin, la corolle était si fragile mais elle avait acquis au soleil l’éclat d’un blanc si immaculé, que rien ne la troublait. Le fleuriste recherche toujours la bonne saison dans l’art de concevoir son bouquet, où fleurira la meilleure luminosité.

Le nôtre était d’un jardin dans la ville de Mérignac et dans son environnement enclavé dans les habitations des voisins qui l’entouraient,  il détenait un air parfaitement innocent, comme celui d’un enfant qui se penche sur un parfum clair et sa couleur immaculée. Le bouquet de muguet que l’on vous offre est blancheur, le parfum qu’il dégage, son âme.

La lumière directe du soleil était propice à l’ensemble de ces éléments odoriférants qui pouvaient convenir à tous les muguets et à la concentration olfactive raffinée de cette pousse sortant de la nature à cet endroit.

Quelle impression agréable avions-nous en respirant le  bouquet de ce Convallaria majalis ! Parfum  épanoui, aérien, à l’état concentré qui ravirait les plus insensibles !

Ce que les maîtres parfumeurs nous en disent :

« Un parfum au muguet a une odeur agréable, celle qu’on lui a donnée. Si vous respirez sa composition, il est classique, rond et harmonieux et doit être inédit. Car chaque nouveau parfum se montrera fascinant … Il doit s’extirper du monde naturel frais, mais pas lourd. Il sera fleuri sans être pâteux. »

Pour conclure en direction des amoureux des jardins, son odeur vous rendait très gaie, prête à affronter cette nouvelle journée de belle humeur …J’en aurais bien laissé tomber  quelques gouttes sur un mouchoir, pour vous les offrir.

Bonne fête représentée par la journée du Muguet.

 

 

 

 

Partager:

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :