Caméléon   Elle croisa l’affection en chemin, Trahie elle lui tendit la main, Trop d’ignorances alors chez elle Pour comprendre une horreur telle. De ses doigts mielleux et crochus, Donnant ordre, les bras tendus, Elle pressait avec un grand rire, Ce rose cœur devenu cire. Mon Dieu, n’eût-elle pu éviterVoir plus

Caméléon     Elle croisa l’affection en chemin, Trahie elle lui tendit la main, Trop d’ignorances alors chez elle Pour comprendre une horreur telle.   De ses doigts mielleux et crochus, Donnant ordre, les bras tendus, Elle pressait avec un grand rire, Ce rose cœur devenu cire.   Mon Dieu,Voir plus