Consultez le dictionnaire   Abcès chaud : amas de pus, accompagné de phénomènes inflammatoires aigus. Abcès froid : abcès qui se forme lentement, sans réaction inflammatoire (tuberculose, mycose, c’est-à-dire affection provoquée par des champignons microscopiques). Abortif : produit capable de provoquer un avortement. Absorbant : produit qui, à l’intérieur, seVoir plus

L’autre manière Voir le dictionnaire médical Retour au premier article « Prendre soin de soi A – CA Sources : P. Fabre Phytothérapie @ Document réalisé sur Microsoft Office Power Point 2007 Articles relatifs:Prendre soin de soi. Dictionnaire A à CaThérapeutique aromatique, Di/Ky, formulaire 2Dictionnaire médicalL’héliothérapie, bienfaits et contre-indicationsMarcel ProustLe whiskyVoir plus

Les plantes Le résultat des recherches de nombreux hygiénistes donne naissance à des listes. Elles ont l’avantage de regrouper les effets reconnus des plantes médicinales Les radicaux libres « Encore un terme technique » et l’effet, comme il est barbare, vous saute au visage, mais il peut également vous faire sauter quelquesVoir plus

Explications Les comparaisons des mesures anciennes et nouvelles. Lorsque, dans ce blog, il est fait état de formules ou de recettes anciennes, les poids et quantités sont indiqués dans leur langage actuel. Toutefois, il peut ne pas être inutile de connaître les correspondances de certaines mesures en usage autrefois. LISTEVoir plus

  MODES DE PRÉPARATION Définition des divers modes de préparation des plantes Leur utilisation   Dans ce chapitre, vous trouverez des indications ayant trait parfois à des produits de nature différente des essences.   C’est que, tel quel, il a paru former un ensemble utile qu’il eût été inopportun deVoir plus

(Les mots en italique attirent l’attention sur les indications apparaissant les plus importantes)  PRINCIPALES INDICATIONS DES ESSENCES ÉTUDIÉES     Ail prophylaxie et traitement des maladies infectieuses (épidémies grippales, typhoïde, diphtérie …) asthme et emphysème (modificateur des sécrétions bronchiques) affections pulmonaires : bronchites, tuberculose, gangrène pulmonaire, coqueluche, rhumes, grippe hypertensionVoir plus

  PRINCIPALES INDICATIONS DES ESSENCES ETUDIEES   Niaouli, famille des myrtacées bronchites chroniques et fétides, tuberculose pulmonaire coqueluche rhinites, sinusites, otites tuberculose osseuse infections intestinales (entérites dysenteries) infections urinaires (cystites) infections puerpérales (des accouchées) en usage externe :  plaies atones, brûlures, fistules affections pulmonaires, laryngites, coqueluche, coryza Antiseptique des voiesVoir plus

(Les mots en italique attirent l’attention sur les indications apparaissant les plus importantes) PRINCIPALES INDICATIONS DES ESSENCES ÉTUDIÉES     Hysope, famille des labiées asthme, rhume des foins, emphysème bronchites chroniques, toux, grippe inappétence rhumatismes douleurs gastriques, coliques digestions difficiles règles insuffisantes leucorrhées lithiase urinaire parasites intestinaux cancérose (?) BéchiqueVoir plus

(Les mots en italique attirent l’attention sur les indications apparaissant les plus importantes) PRINCIPALES INDICATIONS DES ESSENCES ÉTUDIÉES   Verveine,   famille des verbénacées digestions difficiles entérite, colite dérèglement du système sympathique et ses nombreuses conséquences (palpitations, spasmes, vertiges …) insuffisance lactée Action dans les maladies gastro-intestinales, les gastralgies, les dyspepsiesVoir plus