Paris


Quelques photographies du château de Versailles (très moyennes) présentées dans un diaporama Apple. Celles-ci ont été prises dans les extérieurs. La visite du château sera une autre étape. Les rares photos ! ont été réalisées dans l’hôtel du Petit Trianon :
 


 
 

Louis XIV en soleil par Henry de Gissey /histoire-en-ligne.com

Lieu de la culture française. Ce château est classé  au patrimoine mondial de l’Humanité. Jusqu’à la Révolution française, les rois s’y sont succédés, opérant, chacun à leur tour, des embellissements au Château. Ce château est une oeuvre architecturale tellement grandiose qu’à elle seule elle eût suffi pour immortaliser le nom du Roi Soleil. Malheureusement, comme nous le savons, l’histoire en a jugé autrement.

Février : un domaine aux allées immenses. Pour accéder au château il est nécessaire de monter vers l’air glacial car il est situé en plaine. Dimanche la température était très basse mais aussi pour les animaux. Les cygnes avaient l’air d’en savoir quelque chose, si certains tentaient de se redresser, les plus jeunes se montraient bien frileux ils restaient en boules.

La salle du restaurant représente une halte bien méritée. Dans l’espace, vous mangerez dans une ambiance grandiose et bondée. Mais le service est rapide. Les garçons organisent, ils longent les allées et vous amènent à l’improviste la petite assiette de biscuits salés . Sur les murs il y a des sous-verres avec d’immenses gravures anciennes dans les tons de vert, des affiches publicitaires d’époque tout comme la porte. Immense, en tourniquet comme un auvent, des petits de carreaux de véranda en bois vert elle ouvre sur cet endroit royal. Comme nous dirions,  il vaut son pesant d’or et… de plafonds au-dessus des têtes ! et  les repas y sont excellents.

La demeure de la Reine. La halte ne s’arrête pas là. Prendre ensuite la direction de l’hôtel du Petit Trianon et des jardins de la Reine. Quand vous les aurez traversés, vous terminerez par le Hameau jouxtant le château et la ferme, si vous réalisez toutes ces étapes, vous vous serez faits une assez belle idée de la beauté des lieux.

Les fêtes. Dans le Domaine, ouvert en 2006, Marie-Antoinette donnait des fêtes galantes à l’extérieur avec sa cour. Le Petit Trianon avec le parc qui longe est son château, originairement indissociable et lié au souvenir de la reine Marie-Antoinette. Elle serait la seule reine à avoir imposé son style à Versailles. Selon le site du château de Versailles depuis 2007,  l’accès au domaine s’effectue à partir de la maison du Suisse, c’est-à-dire du Portier, qui détenait ainsi non seulement les clefs du Petit Trianon, mais aussi le pouvoir de le faire visiter en l’absence de la Reine.

***

Si vous décidez de visiter le château de Versailles alors il faut arriver le matin vers 10H00, manger sur place. Après avoir achevé la visite de l’hôtel du Petit Trianon, vous pourrez éviter le contresens de la foule qui arrive invariablement vers 16H00. Mais ne faîtes pas comme nous, choisissez le printemps. Et vous pourrez prendre un guide pour vous venir en aide, il vous fera entrer dans des pièces fermées au grand public.

 

La guillotine

© Photo Wikipedia – copyright expiré

 

 

Le pays d’Hauterives


 

Pierres d'Hauterives

 


 

La commune d’Hauterives est localisée entre deux collines qui forment la vallée de la Galaure. Elle est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le village d’Hauterives se trouve plus exactement dans la Drôme des Collines, la partie nord du département.

Le village est particulièrement connu pour le Palais idéal du Facteur Cheval.

Elle est distante d’environ 50 km de Valence, 80 km de Lyon, 70 km de Grenoble et 26 km de Romans-sur-Isère.

La commune d’Hauterives possède une altitude moyenne de 300 mètres environ.

La population d’Hauterives était de 1 532 habitants en 2006 et de 1 558 en 2007. La superficie de la commune est de 30.51 km ².

 

En vacances au pays Catalan


La place du marché de Perpignan

Dès lors que l’on quitte Perpignan pour se rendre en voiture à quelques kilomètres, soit vers les plages de sable fin de Canet, de Sainte-Marie, du Barcarès, d’Argelès, soit vers les coteaux des Aspres (contreforts du massif du Canigou), nous avons été étonnés par la diversité du paysage.

A plus forte raison si, comme nous, on décide de pousser sa randonnée pour aller admirer la Côte Vermeille, Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère, ou bien que, remontant le cours de la Têt, on visite le Conflent et ses admirables abbayes de Saint-Michel-de-Cuxa, de Saint-Martin-du-Canigou.

Oui, on ne peut dire que l’on trouve en Pays catalan d’aussi belles ruines qu’en Provence, d’aussi doux paysages, malgré le froid, qu’en Ile-de-France, d’aussi hautes montagnes que dans les Alpes, ni d’aussi romantiques sites que dans les Pyrénées centrales, ni d’aussi luxueuses stations estivales que sur la Côte d’Azur, sur la Manche, ou l’Océan. Bien sûr que non !

Toutefois, dans un périmètre aussi restreint, quelle est la région de France qui pourrait offrir à un voyageur aux yeux avides une telle mosaïque de sensations, de vues aussi diverses ? Partir à sept heures du matin en fin d’hiver, de l’étang de Saint-Nazaire alors que les pêcheurs, comme en été, sont sur le pas de leur baraque de roseaux mais ne ravaudent pas encore leurs filets en raison de leurs mains gelées, tandis que les vols de canards sont absents et attendent le printemps pour se poser à côté des flamants roses – et se trouver une heure et demis plus tard dans la forêt glaciale de Font-Romeu où la première neige vient de tomber, est une promenade facile, émouvante, dont seule leur région peut s’enorgueillir.

Je vous conseille le voyage, une vraie diversité de paysages à la vérité considérable mais qui doit entraîner fatalement des modes de vie très différents chez les habitants.

Tossa de Mar


 

Situé sur la côte de Gérone, à la moitié du trajet entre la cité de Barcelone et la frontière française, Tossa de Mar est un ancien village de pêcheurs avec un passé historique, qui a été transformé pendant les derniers 50 ans en destination touristique emblématique de la Costa Brava.

Quelques photographies prises lors d’un voyage en Espagne :

Voyage en Belgique


Quelques photographies lors d’un voyage prises en Belgique

Blason Flamand

Communauté flamande : un lion noir aux griffes et à la langue rouges sur fond jaune.

Gand est une ville des Flandres en Belgique qui est née au confluent de la Lys et l’Escaut. Au XIIIème siècle, Gand et Bruges furent unie par le canal de Temeuzen et, presque dix années plus tard, plus de 5 000 ouvriers travaillaient déjà dans le secteur textile de la ville.

Pendant très longtemps l’industrie drapière fut la principale ressource économique de la ville et à cette époque on ne se préoccupait pas trop d’écologie.

Le résultat ne se fit pas attendre : des tonnes de produits polluant furent déversés dans la Lys qui prit une drôle de couleur.

Mais il semble selon les habitants que les choses aient beaucoup changé ces dernières années. La Lys a été nettoyée et les touristes, de plus en plus nombreux, ont pu apprécier dans de meilleures conditions les magnifiques bâtiments des anciens commerçants du textile le long des berges de la rivière.

Gand est aussi une ville universitaire qui attire des étudiants du monde entier. Fondée en 1930 elle accueille aujourd’hui plus de 50 000 étudiants. Cette affluence de jeunes a transformé la ville de Gand pour en faire un centre culturel important dans le nord de l’Europe avec son théâtre, son opéra et ses musées, une cité vibrante et énergique qui a conservé toutes les richesses de son patrimoine historique.

La ville natale de Charles Quint possède en effet un patrimoine architectural de toute beauté avec son centre historique composé d’édifices du Moyen Age, ses demeures de style Renaissance, ses églises baroques, ses hôtels de style Rococo « ou rocaille », ou ses bâtiments de style Néoclassique.

Si vous vous rendez vous aussi à Gand, vous découvrirez en substance, une profusion d’édifices religieux et civils de toute beauté comme la Cathédrale Saint Bavon dont la tour de style Gothique Brabançon domine la ville du haut de ses 89 mètres, la belle église Saint-Nicolas fondée au XIII ème siècle de style Gothique Tournaisien, l’église Saint-Jacques datant du XIXème siècle, les abbayes Saint-Pierre et Saint Bavon, le Couvent des Carmes ou les trois béguinages de Gand.

C’est dans le Vieux Béguinage que se situait le Prinsehof (la Cour des Princes), le château où naquît l’empereur Charles Quint.

Parmi les édifices civils les plus notables, il existe le magnifique hôtel de ville de Gand dont l’intérieur fût réaménagé par Violet-le-Duc, le beffroi de Gand et son carillon à 45 cloches édifié au début du XIVème siècle en face de la Cathédrale Saint Bavon.

Un des secteurs de la ville le plus populaire, très visité, est le Graslei avec son alignement de façades le long de la rive droite de la Lys. Une dizaine d’édifices magnifiques sont exposés aux visiteurs, ayant appartenu jadis aux riches commerçants de Gand.

Gand possède également deux beaux châteaux : le Gravensteen ou Château des Comtes de Gand, édifié à partir du IXème siècle par Beaudouin Ier de Flandre pour défendre la ville contre les Vikings, et le Château de Gérard le Diable qui fut construit au XIIIème siècle le long d’une branche de l’Escaut.

Puis dans le Musée des Beaux-Arts il est bon de ne pas oublier qu’il abrite une belle collection de peintures de Hieronymus Bosch, Jean Fouquet et de plusieurs artistes flamands.

Enfin, ces informations ne seraient pas complètes sans la découverte du Musée d’archéologie industrielle et du textile qui retrace l’histoire de la réussite industrielle de Gand du XIIIème siècle jusqu’à nos jours.

Gand est une ville facilement accessible puisqu’elle se situe au croisement de l’autoroute A10 qui va de Bruxelles à Ostende, et de l’A14 qui relie Anvers à la frontière française.

On peut également se rendre à Gand avec le train puisque la ville se trouve sur la ligne Allant de Liège à Ostende en passant par Bruxelles, Gand et Bruges, et sur la ligne ferroviaire reliant Lille à Anvers en passant par Courtrai et Gand.

En partant de Paris vous pourrez prendre le TGV Thalys qui relie la Gare Saint-Pierre de Gand en passant par Bruxelles en seulement 2h05.

 

Ville de Gand