Fleur de printemps mais combien utile pour l’automne et l’hiver qui se préparent

 

Usage médical

La médecine utilise principalement les violettes odorantes qui croissent dans les bois ombragés.

 

VIOLETTE

Violetta de mars,
Violier commun.
Viola odorato L.
(Violacées)

On peut aussi employer la violette des Cévennes.

 

Descriptions

 

Violette odorante (Viola odorata L.)

Elle a des fleurs solitaires d’un beau violet, formées d’un calice à cinq pétales ovales, réfléchis, cinq pétales irréguliers, le pétale antérieur prolongé par un éperon, cinq étamines, trois carpelles.

Violette des Cévennes

Elle présente des fleurs solitaires avec des taches jaunes, 5 sépales lancéolés plus courts que la corolle, 5 pétales imbriqués dont 4 supérieurs dressés, l’inférieur muni d’un éperon grêle. Stigmate creusé en entonnoir. (Dorvault).

Elle a l’avantage de mieux conserver sa couleur.

La fleur de violette a une odeur agréable, une saveur douceâtre et mucilagineuse.

 

Desmoulière a constaté dans les violettes, la présence de l’acide salicylique sous forme de salicylate de méthyle. Ce dernier prend naissance au moment où on écrase la plante, par suite de l’action d’un ferment soluble sur un hétéroside.

Utilisations

La violette sèche est employée en infusion pour soigner la toux. Elle possède des substances mucilagineuses.

Elle fait partie des espèces pectorales.

La fleur fraîche sert à préparer un sirop, une conserve.

La racine ou rhizome de la violette est vomitif ; on a attribué cette propriété, soit à des saponines, soit à la Violine, substance âcre, alcaline, analogue à l’émétine.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.