La Datte, une Nourriture Miracle.

 

Cet article d’Abderrahman Hanafi sur les fruits du Phoenix dactylifera (Palmiers) est très intéressant.

Il s’agit d’un arbre qui croît principalement dans une contrée de l’Afrique nommée le Bled-el-Djérid ou pays des dattes, terre des palmiers.

Le palmier-dattier est la Providence des Arabes. La sève fermentée leur donne le vin de palmier qu’ils appellent Lakhbi. Les jeunes palmes constituent une nourriture délicieuse. Quant aux dattes, les Arabes en font différentes préparations.

Les dattes sont des baies allongées, grosses comme un pousse, se couvrant d’épicarpe fauve, lisse, luisant.

Leur chair sucrée renferme 70 % environ de saccharose et de sucre et recouvre un noyau. Il existe les dattes molles et les dattes sèches.

A maturité, certaines sortes de dattes (Ghars) laissent écouler un miel abondant et le résidu forme une sorte de tourteau, dit pain de dattes.

Les dattes les plus molles renferment 25 % d’eau et jusqu’à 70 % de sucre.

Les dattes sèches peuvent être réduites en farine, ce sont celles-ci qui sont officinales.
Les dattes fournissent une nourriture très supérieure au sucre de canne ou de betterave, en raison des sels minéraux, de la vitamine A (ou de carotène) qu’elles apportent ainsi que de quantités de vitamines B et D.
Les dattes sont adoucissantes, elles font partie des quatre fruits pectoraux ainsi que de quelques préparations.

 

 

Sources : Dorvault

NATURE & ENVIRONNEMENT AU CŒUR DU CORAN

man in blue top giving box to man in gray top Photo de Quintin Gellar sur Pexels.com

Les scientifiques actuels affirment que les êtres humains peuvent en fait vivre pendant des années en ne consommant que des dattes et de l’eau. V. H. W. Dowson, un expert reconnu dans ce domaine, a déclaré qu’une datte et un verre de lait sont suffisants pour répondre aux besoins nutritionnels quotidiens d’une personne.[1]

En citant les bienfaits de la datte, le Coran a évoqué l’histoire de Sainte Marie (AS), lorsqu’elle était sur le point d’accoucher de Jésus (AS). Elle s’était mise à l’écart sur le dos d’une colline à l’ombre d’un palmier. A ses pieds coulait un ruisseau où elle pouvait boire. Il est évident que si la révélation lui a indiqué de s’abriter sous un palmier porteur de dattes fraiches, c’est qu’elle savait les bienfaits de la datte fraiche sur la maman et le bébé…

Une récente étude sur ce fruit nous…

Voir l’article original 59 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.