Cet article d’Abderrahman Hanafi sur les fruits du Phoenix dactylifera (Palmiers) est très intéressant.

Il s’agit d’un arbre qui croît principalement dans une contrée de l’Afrique nommée le Bled-el-Djérid ou pays des dattes, terre des palmiers.

Le palmier-dattier est la Providence des Arabes. La sève fermentée leur donne le vin de palmier qu’ils appellent Lakhbi. Les jeunes palmes constituent une nourriture délicieuse. Quant aux dattes, les Arabes en font différentes préparations.

Les dattes sont des baies allongées, grosses comme un pousse, se couvrant d’épicarpe fauve, lisse, luisant.

Leur chair sucrée renferme 70 % environ de saccharose et de sucre et recouvre un noyau. Il existe les dattes molles et les dattes sèches.

A maturité, certaines sortes de dattes (Ghars) laissent écouler un miel abondant et le résidu forme une sorte de tourteau, dit pain de dattes.

Les dattes les plus molles renferment 25 % d’eau et jusqu’à 70 % de sucre.

Les dattes sèches peuvent être réduites en farine, ce sont celles-ci qui sont officinales.
Les dattes fournissent une nourriture très supérieure au sucre de canne ou de betterave, en raison des sels minéraux, de la vitamine A (ou de carotène) qu’elles apportent ainsi que de quantités de vitamines B et D.
Les dattes sont adoucissantes, elles font partie des quatre fruits pectoraux ainsi que de quelques préparations.

 

 

Sources : Dorvault

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.