La Dame de Pique

Nombre de joueurs : uniquement à 4
Matériel : un jeu de 52 cartes

 


La dame de pique est-elle cette femme ensorcelante qui, dans le Paris de Richelieu, regagne de façon mystérieuse une fortune perdue au jeu ? Est-elle cette figure maléfique, incarnation d’un destin contraire, qui précipite Hermann, un jeune officier, dans la passion du jeu ? Est-elle encore, au soir de sa mort, cette dame blanche, funeste apparition, livrant à Hermann le secret des cartes pour mieux lui faire payer son crime ? Autant d’énigmes qui ont fait d’elle un personnage de légende.

Ce jeu se joue en quatre manches, le but étant de faire le moins de points possibles.

 

Le calcul des points :

 

Chaque carte de cœur vaut 1 point.
La dame de pique vaut 13 points.
La partie se termine lorsqu’un des joueurs a réussi à réaliser un minimum de 100 points.
A chaque tour, le donneur mélange et distribue toutes les cartes une par une aux joueurs (13 par personne) dans le sens d’une aiguille d’une montre.
Une fois la distribution finie, chaque participant choisit trois cartes dans son jeu et les passe à son voisin :
  1. Au 1er tour, il faut donner les cartes à son voisin de gauche,
  2. Au 2ème tour, il faut les donner à son voisin de droite,
  3. Au 3ème tour, à son voisin de droite,
  4. et au 4ème et dernier tour, on ne procède à aucun échange de cartes.

Déroulement du jeu

Une fois ces échanges réalisés, le joueur qui a le 2 de trèfle commence la partie en jouant.
Les joueurs suivent uniquement en jouant la couleur demandée. S’ils n’ont pas la couleur voulue, il se « défausse » d’une carte d’une autre couleur.
Le joueur qui remporte le pli est celui qui a posé la carte la plus forte dans la couleur demandée et entame le tour suivant.
La manche se termine quand les joueurs n’ont plus de cartes. On compte et note alors les points de chacun sur une feuille.
Les manches s’enchaînent jusqu’à ce que l’un des joueurs arrive à 100 points, le gagnant est évidemment celui qui a le moins de points.

Attention !

Il est interdit de se défausser au premier tour en posant une carte qui vaut des points : cœur ou dame de pique et de jouer du cœur directement s’il n’a pas été défaussé lors d’un précédent tour. A moins, évidemment, de ne pas avoir le choix.
Sachant que la carte la plus forte de la couleur jouée emporte le pli, il faut essayer de se défausser en plaçant la dame de pique ou du cœur lorsqu’un autre joueur à la main, ce qui est plus facile si vous avez fait une occupe de couleur en donnant les trois cartes à votre voisin !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.