Le Craps

  JEUX DE DES

 

 
Pour placer le postillon
4 5 6 8 9 10
2 3 4 8 9 11
3 5 6 10 11 12
PREMIER JET

BANQUIER

 

Le craps, ou crabs, ou krabs, ou kraps, est d’origine anglaise.

Très répandu dans les casinos des États-Unis, il est interdit dans les cercles français.
En société, il peut comprendre un nombre illimité de participants, qui seront banquiers à tour de rôle, tandis que les autres joueurs (les pontes) disposeront des dés l’un après l’autre.
Les adversaires possèdent chacun un certain nombre de jetons ronds ; on emploie, en outre, un jeton carré, dit « postillon », et les mises sont placées sur le tableau ci-dessus.
C’est le ponte à droite du banquier qui est le premier « lanceur » ; il conservera les dés dans certaines conditions que nous verrons plus loin (elles montrent qu’un coup peut consister en un ou plusieurs jets).
Avant d’effectuer son « premier jet », tout lanceur est tenu de placer une mise sur la bande « premier jet » du tableau. L’enjeu, pour les autres pontes, est facultatif. Le banquier ne parie pas.

 

Après ce premier jet, trois cas se présentent :

  1. ° Il apparaît l’un des points : 2,3, 12. (En anglais, « crap »; en français, « baraque », comme dans la passe anglaise.) Le banquier ramasse tous les jetons, et les dés passent au ponte suivant, qui devient lanceur.
  2. ° Il apparaît l’un des points : 7 ou 11. (En anglais, « nick »; en français « abattage ».) Le banquier paie à égalité toutes les mises, et le lanceur conserve les dés pour le coup suivant.
  3. ° Il apparaît l’un des six autres points : 4, 5, 6, 8, 9, 10. Le banquier place le postillon sur la case correspondante.

 

Les joueurs du premier jet sont alors obligés de laisser leur mise. Elle sera payée à égalité par le banquier, si le lanceur retrouve le point initial (marqué par le postillon), et le lanceur gardera les dés. Au contraire, les enjeux seront acquis par le banquier et le lanceur cédera les dés, si c’est le point 7 qui sort. Enfin, si aucune de ces éventualités ne se produit, le jet n’entraîne ni perte ni  gain pour les joueurs de cette catégorie, et le lanceur fait de nouveau rouler les dés jusqu’à la réalisation de l’une d’elles.
En outre, dès que le postillon est sur sa case, les pontes auront pu, s’ils le veulent, parier sur les deux bandes (ou sur l’une d’elles), et ultérieurement, à chacun des jets successifs. Le banquier paie à égalité, lorsque le point sorti figure sur la bande ; il prend l’enjeu dans le cas contraire.
Une partie de craps s’achève lorsque tous les participants ont été banquiers, c’est-à-dire, répétons-le, auront payé ou ramassé les mises sans avoir touché aux dés.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.