Point douloureux de VALLEIX DANS LA NEVRALGIE SCIATIQUE

 

La névralgie sciatique est une douleur vive éprouvée le long d’un des deux nerfs sciatiques. La douleur peut irradier un seul ou les deux côtés du corps

 

 

 

FICHE

 

La Sciatique

 
 
 
 
La névralgie sciatique est une douleur vive éprouvée le long d’un des deux nerfs sciatiques
 
 
La douleur peut irradier un seul ou les deux côtés du corps. Elle se situe à la fesse, à la face postérieure de la cuisse dans le trajet du nerf sciatique. La marche demande alors de reporter le poids sur la jambe non atteinte. La douleur peut se réveiller si l’on fléchit la jambe. Les signes se caractérisent par des élancements extrêmement douloureux partant d’un ou de plusieurs points de la jambe et irradiant sur le trajet du nerf. La personne atteinte de sciatique se courbera pour soulager le côté atteint. Elle se penchera en avant (cyphose), ou sur le côté (scoliose). Ces immobilisations sont une attitude de défense destinée à laisser le nerf sciatique dans le relâchement. Dans certaines formes graves apparaissent des troubles de la sensibilité, des troubles musculaires, des modifications de réflexes.
 

CAUSES

 
Les causes connues sont celles communes à toutes les névralgies auxquelles il faut ajouter la compression des nerfs due à des causes diverses (hernie, arthrite), des maladies de vertèbres, les varices, maladies des organes pelviens.
Dans le cas de la sciatique bilatérale, il faut rechercher le diabète, la syphilis, la tuberculose, les diverses intoxications (arsenic, plomb, alcool).
 

EXAMEN RADIOGRAPHIQUE

 
Il sera nécessaire pour déceler lésions et compressions médullaires.
 

TRAITEMENTS

 
Ils seront à base :
 
– d’analgésiques ou antalgiques soit les anti-inflammatoires comme ibuprofène, aspirine, paracétamol, associés à un relaxant musculaire. En vente libre ou sous prescription médicale.
 

– de Codéine, cortisone sous prescription médicale mais pas de morphine en raison du danger d’accoutumance.

Pour les névralgies cervico-brachiales :

 
 
– Immobilisation, chaleur, frictions avec des liniments analgésiques,
– Infiltration de novocaïne,
– Injections intraveineuses de salicylate de soude ou iodo-salicylées,
– Injection de vitamine B,
– Radiothérapie,

– Ionisation iodurée,

Pour la sciatique :

 
 
– Injections épidurales de stéroïdes,
– Injections d’antalgiques,
– Injections intradermiques d’histamine,
– Injections sous-cutanées d’air ou d’oxygène,
– Frictions,
– Au voisinage du nerf, injections de trois analgésiants (sérum physiologique, 5cm3 de novocaïne, iodure de sodium, lipiodol, solution d’acide salicylique),
– Radiothérapie rachidienne, ionisation, massages.
 
 

TRAITEMENT CHIRURGICAL

 

La chirurgie peut être envisagée mais les résultats ne sont pas toujours ceux escomptés, n’amenant dans 15% des cas, aucune amélioration.

 
 

TRAITEMENT THÉRAPEUTIQUE

 
 
– Cataplasmes de moutarde à appliquer 10 min sur la fesse malade.

 
– Cataplasme de verveine :
Préparation : faire cuire feuilles et fleurs de verveine séchées dans du vinaigre de cidre. Remplir un sachet en tissu style gaze avec ce mélange. Appliquez là où c’est douloureux.

 
– Cataplasme d’argile additionné avec quelques gouttes d’Eucalyptus.

 
 

Infusion de saule :

Préparation : mélanger 3 c/s d’écorces à une tasse d’eau. Faire bouillir. Retirer du feu. Couvrir. Laisser infuser pendant 1/4 d’heure. Filtrer. Boire 4 tasses par jour de cette préparation avant les repas.

 
– Gélules de plantes :
Posologie : prendre des gélules d’harpagophytum indiqué pour l’arthrose et les douleurs articulaires à raison de 2 gélules trois fois par jour avec un grand verre d’eau.

 
– En Huile de massage :
Méthode : acheter une huile de massage à base de gingembre et de sésame. Ou un élixir articulaire. (Entre autres l’élixir du suédois) aux extraits de Prêle, Harpagophytum, Ortie piquante, Bouleau, Bambou, Reine des prés, Frêne. 

 

 

FORMULES DE TRAITEMENT AUX HUILES ESSENTIELLES

 
Formule 1 :
    • 3 gouttes d’HE d’Eucalyptus ; 2 gouttes d’HE d’immortelle ou Hélichryse ; 1 goutte d’HE de Menthe poivrée ; 1 goutte d’HE de Gaulthérie. (Huile antidouleur).
Appliquez le mélange et procéder à un massage trois fois par jour en utilisant 3 ou 4 gouttes.
 

 

Formule 2 :
    • 2 gouttes d’HE de Genévrier ; 2 gouttes d’HE de Poivre ; une cuillerée à soupe d’huile de pépin de raisin ;
Application de cette formule sur la zone douloureuse.
 

 

Formule 3 :
    • 5 ml d’HE de Basilic ;4 ml d’HE de Genévrier ; 3 ml d’HE de Gaulthérie ; 2 ml d’HE d’Immortelle ; 30 ml d’huile végétale d’Arnica.
  •  
  •  

HYGIÈNE ALIMENTAIRE

 
– Durant le temps de la crise, réduire son alimentation, une perte de poids soulagera les vertèbres lombaires.
 

– Avoir une alimentation riche en potassium : haricots blancs, bananes, poissons, tomates,

 

 
 
 

BALNÉOTHÉRAPIE JUDICIEUSE :

 
 

Cures thermales à la Bourbonne, Lamalou, Néris-les-Bains, Dax, Saint-Amand, Cauterets, Aix-les-Bains

 

 
 
 
 
 
 
 
 
Sources:
 
– article : Dr Galtier-Boissière
 

2 commentaires

  1. nessa 10/04/2013 22:34:08ahhhh la la dis moi on se connaissait quand j'ai eu ma névralgie cervico bracciale ??? il y a tout un tas de truc que tu cites que je n'ai pas testé ! et en plus pas d'allopathie 🙂 regardes ce que j'ai essayé et testé pour me soigner http://mademoiselle-biotupp.over-blog.com/article-solutions-que-j-ai-testes-pour-guerir-d-une-hernie-discale-cervico-brachiale-spinup-medecines-douces-74508953.htmlen tout cas on dit qu'une hernie même guérie est latente et peut ressurgir :-/ je vais mettre le lien de ton article ça peut servir à moi mais j'espere pas …ou à d'autres.bisousss

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.