La grippe

Outre leurs propriétés antiseptiques et bactéricides, les huiles essentielles, sont pourvues de propriétés antivirales.

 
 
 
 
Des mélanges d’essences, destinés à l’origine au traitement des brûlures, ont permis d’obtenir des succès remarquables dans de nombreux cas de zona. Idem pour les plaies et sur le virus de la Grippe. Il s’ensuit une désinfection énergique et un véritable stade de la cicatrisation s’amorce
 
 
 

 LE ZONA

 

Cette affection, due à un virus filtrant (*), est caractérisée par une éruption de vésicules, rappelant celles de l’herpès. D’autres articles à ce sujet sont disponibles sur le Web. La localisation élective du zona sur le système nerveux l’a fait parfois dénommer « poliomyélite postérieure ».

Les symptômes

 

Cette affection débute par des crises névralgiques violentes, localisées le plus souvent à la partie droite ou gauche du thorax, ou au niveau de l’hémiface droite ou gauche, d’où le zona « ophtalmique », pouvant aboutir à la perte d’un œil. On peut le voir s’étendre au bras.

Il n’y a eu souvent aucun traitement spécifique à lui opposer, et on le traite encore par des pommades calmantes, et sans trop savoir pourquoi, par l’ingestion de vitamines et de rayons X.

 
 
 
 
 
 

 

 

L’évolution

 

Le calvaire peut persister des mois, ou des années, après la fin apparente de la maladie. Des malades ont souffert entre 3 à 14 ans, après la disparition des vésicules. Un mélange d’huiles essentielles aromatiques peut supprimer un zona en 48h, en une semaine au maximum, généralement, si l’affection est traitée dans les premiers jours de son apparition.

Un peu plus de temps est nécessaire si l’affection est prise tardivement. Procédez à des applications biquotidiennes et une injection intramusculaire journalière de citral (un des constituants de certaines H.E.).

Soigner le zona avec un rebouteux

 

Voir coordonnées d’une excellente rebouteuse sur Bordeaux. Contacter EM remplir le formulaire de contact pour demande de coordonnées

Le traitement des plaies

 
Cancéreuses, gangréneuses, tuméfiées, inflammatoires, douloureuses, brûlures, sur celles-ci les propriétés antiseptiques des essences sont complétées par un pouvoir cicatrisant.
 
 
Cette propriété, surtout rencontrée chez les labiées (lavande, sauge, romarin, thym…), sera utilisée quotidiennement. Pour les fistules, optez pour un mélange de lavande, thym, d’aiguilles de pin.
 
 

La grippe

 
 

C’est une affection due également à un virus filtrant. Les essences (cannelle, aiguilles de pin, thym, citron…) auront des effets bénéfiques.

L’action cicatrisante des essences n’est plus à démontrer. Elle s’explique par l’appel sanguin provoqué au niveau des tissus qui favorise, à la fois, l’action détergente des leucocytes et la régénération cellulaire.

 

 

 
 

* Germes spécifiques de certaines maladies représentés par des particules de si faibles dimensions qu’elles traversent les filtres usuels utilisés pour retenir les microbes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.