Généralités

L’ail, l’oignon, l’anis, le citron, le genévrier, le thym, sont anti fermentaires. On n’oubliera pas la participation majeure des infections intestinales dans l’éclosion de la plupart des maladies, la cancérose comprise. L’ingestion journalière d’aromates est un garant du bon équilibre et du bon fonctionnement de l’intestin.

 

 

Les malades qui se soignent par les plantes et les essences aromatiques, ceux qui utilisent couramment les aromates dans leur alimentation reconnaissent cette efficacité. Un jour de jeûne et l’ingestion, pendant 24 ou 48 heures, d’huiles essentielles entraînent une désinfection organique. La sauge, le cyprès, la verveine ont des propriétés hormonales.

L’essence de cyprès est un véritable homologue de l’hormone ovarienne. Les essences ont une action régulatrice des glandes endocrines.

Elles agissent, non pas en se substituant aux glandes déficientes, mais en les dynamisant, en les « relançant ».

Il s’agit donc d’une thérapeutique d’excitation physiologique, ce qui donne aux essences aromatiques, dans ce domaine comme dans les autres, un intérêt primordial.

Les propriétés de l’oignon dans les équilibres glandulaires et l’obésité sont, depuis toujours, bien connues et utilisées.    

              Voir les associations d’Huiles essentielles à utiliser pour les fonctions digestives estomac et intestin.

 

Corps sain
Et s’il n’en est pas moins vrai qu’un mélange d’Huiles Essentielles peut supprimer une pathologie en 48 Heures (Zona), dans le cas d’un corps sain on utilisera également les Huiles Essentielles en prévention des pathologies.

 

 

Image parmohamed Hassan de Pixabay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.