Lexique des propriétés des huiles essentielles : Lettre N à T

 Indications des essences étudies

PRINCIPALES INDICATIONS DES ESSENCES ETUDIEES

Niaouli, famille des myrtacées

Bronchites chroniques et fétides, tuberculose pulmonaire,
coqueluche,
rhinites, sinusites, otites,
tuberculose osseuse,
infections intestinales (entérites dysenteries),
infections urinaires (cystites),
infections puerpérales (des accouchées),

en usage externe :

plaies atones, brûlures, fistules,
affections pulmonaires, laryngites, coqueluche, coryza,
Antiseptique des voies respiratoires supérieures.

Traitement des affections O.R.L.,

Angine, sinusite, rhinite et otite.

Traitement des surinfections pulmonaires,

Bronchites, catarrhe, grippe et coqueluche.
Utilisé pour soigner les surinfections récidivantes des maladies urinaires et intestinales, colite, entérite, entéro-colite.
Action désinfectante sur les mycoses,
Par voie de conséquence, action secondaire éloignée dans les troubles neuro-végétatifs et de la ménopause.

 

Noix de muscade, famille des myristicacées

Carminatif, digestif. Traitement des dyspepsies. Antiseptique de l’intestin.
Traitement des infections intestinales, colites, entérites, entéro-colites.
Dissolvant des calculs.
Emménagogue utilisé dans l’aménorrhée et l’hyperménorrhée.
Stimulant cérébral et circulatoire dans toutes sortes d’asthénies.

En usage externe,

Antalgique dans les syndromes rhumatismaux.
diarrhées chroniques,
digestions difficiles,
flatulences,
asthénies,
lithiase biliaire,

en usage interne :

douleurs rhumatismales

Carminatif, digestif.
Traitement des dyspepsies.
Antiseptique de l’intestin.
Traitement des infections intestinales, colites, entérites, entéro-colites.
Dissolvant des calculs.
Emménagogue utilisé dans l’aménorrhée et l’hyperménorrhée.
Stimulant cérébral et circulatoire dans toutes sortes d’asthénies.
Antalgique dans les syndromes rhumatismaux.

Oignon

fatigue générale, surmenage physique et intellectuel
croissance
diminution de la quantité des urines
rétention de liquide dans l’organisme (oedèmes, pleurésies.
ascites, hydropisie, péricardites)
excès d’urée sanguine
fermentations intestinales, diarrhées
infections génito-urinaires
rhumatismes, arthritisme
lithiase biliaire
affections respiratoires (rhumes, bronchites, asthme)
digestions difficiles
déséquilibre glandulaires
obésité
artériosclérose
prévention de la sénescence
prostatisme
impuissance
diabète
lymphatisme, rachitisme
en usage externe : abcès, furoncles
piqûres de guêpes et d’insectes
verrues
surdité

Oranger amer ou Bigaradier

spasmes cardiaques, palpitations
diarrhées chroniques
insomnies

Origan ou Marjolaine sauvage,

Famille des labiées

Ce pouvoir s’exploite pour soigner également la toux irritante ou spasmodique du fumeur, l’asthme, l’aérophagie, les dystonies neuro-végétatives.
Antispasmodique doublé d’un effet sédatif salutaire dans le traitement des maladies cardio-vasculaires et de l’angine de poitrine.
Opère un drainage actif de tout l’organisme.
Indiqué pour les maladies rhumatismales,
les maladies circulatoires veineuses (varices, phlébites, ulcères variqueux),
la cellulite, l’obésité,
l’insuffisance hépatique et,
en gynécologie, sert à soigner la métrorragie et la ménorragie.
Recommandé pour son efficacité dans l’acné et les infections séborrhéiques cutanées.
Autres propriétés
digestions lentes
aérophagie, ballonnements
bronchites chroniques, toux d’irritation (coqueluche)
tuberculose pulmonaire
asthme
rhumatismes aigus ou chroniques, rhumatismes musculaires
absence de règles
Similitude d’action avec la marjolaine, mais propriétés polyvalentes plus actives.
Fortement antiseptique, bactéricide et anti-infectieux à l’égard des germes Gram + et Gram -,
en particulier les colibacilles, proteus, entérocoque, staphylocoque, streptocoque, pneumocoque ou candida-albicans.
Traitement de toutes les maladies où se manifestent des surinfections récidivantes, affections intestinales, colites, entéro-colites et les surinfections pulmonaires de la bronchite.
Propriétés expectorantes :
fluidifie les sécrétions bronchiques.

Très actif dans d’autres surinfections urinaires, cystites, leucorrhées et adénome prostatique.

« Nous pensons que cette action spasmolytique de l’ORIGAN « synergise » le haut pouvoir anti-microbien de l’essence ». Docteur Belaiche.

Favoriserait les contractions des muscles lisses de l’utérus. Traitement de l’aménorrhée et de la dysménorrhée.
Carminatif.
Diminuerait l’hyperglycémie.

Pin, famille des conifères

Antiseptique et anti-infectieux des voies respiratoires supérieures et pulmonaires.
Traitement des affections de la région O.R.L., rhinite, sinusite, trachéite, toux d’irritation, toux du fumeur, bronchite, asthme et grippe.
Antiseptique des voies urinaires. Provoque une action circulatoire sur l’appareil urinaire dans le traitement des affections du système génito-urinaire, cystites, urétrites, prostatites.
Anti-infectieux dans les maladies intestinales, colite, entérite et entéro-colite.
Désinfectant et dépuratif : stoppe inflammations et suppurations dans certaines maladies de peau, furonculose, panaris.
Similitude d’action éloignée pour la conjonctivite et les orgelets.
Stimulant des cortico-surrénales.
Anti-inflammatoire.
Stimulant général
Effet sur l’hypotension et la maigreur.
Chasse les lithiases biliaires et l’excès d’acide urique dans la goutte (usage interne et externe).
toutes les affections des voies respiratoires (bronchites, trachéites, asthme, tuberculose ..)
Affections urinaires (pyélites, cystites, prostatites),
infections en général,
lithiase biliaire,
impuissance,
rachitisme,
douleurs gastriques et intestinales,
en usage externe :
affections pulmonaires
bains généraux (rhumatismes, goutte)

Romarin

Asthénies (faiblesse générale),
surmenage physique et intellectuel (perte de mémoire),
chlorose, lymphatisme,
asthme, bronchites chroniques, coqueluche,
infections intestinales, colites, diarrhées,
ballonnements,
rhumatismes, goutte,
hépatisme, jaunisse, lithiase biliaire, cirrhoses,
augmentation du cholestérol sanguin,
digestions difficiles, douleurs gastriques,
dysménorrhées (règles douloureuses) et pertes blanches,
migraines,
affections du système nerveux : épilepsie, séquelles de paralysies, faiblesse des membres,
troubles cardiaques nerveux,
vertiges, syncopes,
Stimulant général, anti-infectieux et anti-inflammatoire.
Stimulant des cortico-surrénales.

Traitement des asthénies, fatigues de toute nature, fatigue oculaire, des maladies de la nutrition, maigreur du lymphatisme, de l’hypotension.

Traitement des asthéniques, hépatiques, de l’insuffisance hépatique, de l’hépatite virale.

Anti-infectieux dans la coqueluche, les bronchites récidivantes, la leucorrhée, la conjonctivite, l’orgelet.
Anti-inflammatoire et résolutif dans diverses affections de la peau, plaies et lésions.
Assure le drainage dans l’albuminurie et la constipation.

en usage externe :
plaies, brûlures
pédiculose, gale
bains fortifiants
rhumatismes.

Rose-Bois

Recherchée pour la parfumerie.

Antirides. Tonique pour la peau, le cou, les seins et les mains.
Stimulant des tissus et muqueuses du visage.
Tonique nerveux.
Combat la fatigue.
Calme les nerfs.
Propriétés astringentes d’où son utilisation pour soigner diarrhée et angines, arrêter les hémorragies gastrique et utérine.
En topique, cicatrisant, résolutif de toutes sortes de plaies, y compris celles de la lèpre.

Santal famille des santalacées

Spécifique des infections des voies urinaires : blennorragie, cystite, colibacillose,
bronchites chroniques,
diarrhées rebelles,
impuissance (?)
Antiseptique génito-urinaire.
Traitement de la vessie et des maladies urinaires, cystite et blennorragie. Action diurétique, douce, dépurative et décongestive.
Astringent contre la diarrhée.
   

Santoline

Ascaris, oxyures (analogue à la tanaisie et au semen-contra);
spasmes;
règles insuffisantes.

Sarriette

Digestions pénibles,
fatigue intellectuelle,
impuissance,
douleurs gastriques nerveuses,
fermentations intestinales, ballonnements,
spasmes intestinaux,
diarrhées de toute natures,
parasites intestinaux,
asthmes, bronchites,
fatigue oculaire,
en usage externe :
plaies, surdité
Puissant antiseptique bactéricide envers les germes Gram + et Gram – (colibacille, groupe des proteus, staphylocoque, pneumocoque, candidat-albicans, champignons pathogènes).
En association avec d’autres « essences majeures des germes », traite avec succès de très nombreuses infections microbiennes.
Action anti-infectieuse et anti-inflammatoire dans les affections O.R.L., rhinite, rhinopharyngite, sinusite et dans les affections pulmonaires et les bronchites.
Traitement des surinfections rénales avec cystite, cholécystite, urétrite, lithiase.
Également, traitement des infections intestinales suraiguës avec diarrhée, entérite, colite, entéro-colite, recto-colite.
Traitement des infections vaginales avec leucorrhée et dysménorrhée infectieuses.

Anti-infectieux, anti-infectieux décongestionnant, diurétique et circulatoire dans l’adénome prostatique, les maladies génitales de l’homme, l’herpès.

Stimulant des glandes endocrines, cortico-surrénales (rôle anti-inflammatoire), de l’hypophyse et de la glande pinéale.

Traitement des asthénies, fatigue, fatigue oculaire, de l’hypotension, de la maigreur, de la frigidité.

Action analgésique antispasmodique dans la dysménorrhée et les dystonies neuro-végétatives.

Favorise le drainage dans les maladies de la nutrition, l’albuminerie, la goutte, l’hyperuricémie.
Au niveau de la peau, puissant dépuratif, désinfectant, antiparasitaire et fongicide dans les mycoses.
Traitement de la furonculose, de l’anthrax.
Adoucissant et cicatrisant dans l’impétigo et l’acné.
En usage externe :
Résolutif et cicatrisant sur les plaies.
Anti-infectieux pour la blépharite et l’orgelet.

Sassafras

Affections de la peau,
rhumatismes,
syphilis,
troubles de la menstruation,
affections génito-urinaires (chaude-pisse chronique).
Propriétés sudorifiques et diurétiques.
Traitement des rhumatismes, des maladies de peau et des maladies génito-urinaires.
 Traitement de l’asthme et de l’emphysème.
Traitement du système respiratoire du fumeur.
Dissolvant de la nicotine au niveau des bronches.
Effet rubéfiant.

Sauge

(Relève les forces de l’organisme tout entier),
asthénies (convalescences …), neurasthénie,
dyspepsies, digestions lentes, inappétence,
affections nerveuses : tremblements, vertiges, paralysies,
bronchites chroniques, asthme,
sueurs nocturnes des tuberculeux et des convalescents,
sueurs profuses des mains et des aisselles,
insuffisance de la quantité des urines,
lymphatisme,
hypertension,
règles insuffisantes ou douloureuses, ménopause,
stérilité,
fièvres intermittentes,
diarrhées,
pour faire tarir la lactation,
en usage externe : pertes blanches,
aphtes, stomatites, angines, névralgies dentaires,
plaies atones,
piqûres d’insectes (guêpes),
bains fortifiants,
désinfection des habitations,
Il faut l’utiliser à la place de la « sauge officinale » car elle ne possède pas de cétone toxique (thuyone).
Stimulant général.
Stimulant des cortico-surrénales.
Anti-inflammatoire, anti-allergique.
Nervin.
Traitement de l’asthénie, de la fatigue consécutive à l’hypotension.
Stomachique dans la dyspepsie par atonie.
Action oestrogénique par ses oestrogènes.
Traitement des maladies endocriniennes, des déséquilibres hormonaux entraînant l’aménorrhée, l’hypoménorrhée, une hypo-sécrétion ovarienne, la frigidité.
Emménagogue.
Action analgésique, antispasmodique et circulatoire dans la dysménorrhée, les troubles de la ménopause accompagnés d’insuffisance veineuse et artérielle.
Action antalgique, anti-inflammatoire et décongestionnante dans les maladies génitales de l’homme.
Anti-spasmodique dans l’asthme et l’emphysème, les dystonies neuro-végétatives, neurasthénies, angoisse, anxiété, dépression. Anti-sudoral.
Anti-laiteux.
Anti-infectieux et anti-inflammatoire dans les oreillons, l’herpès, les mycoses et le zona;
en usage externe :
Pouvoir cicatrisant et astringent dans les cas de plaie, dermatose, stomatite.
Désinsectisation : apte à éloigner les insectes.

Serpolet

C’est une variété de thym qui a les mêmes propriétés que ce dernier. Recommandé contre les maladies infectieuses, la coqueluche, la toux quinteuse et la grippe.

Anti-infectieux de la leucorrhée, la conjonctivite, l’orgelet.
Action décongestionnante, antiseptique et circulatoire dans les maladies hépato-urinaires, cholécystite, cystite, prostatite et urétrite.
Stimulant général dans les maladies de la nutrition, ménopause, la frigidité, les asthénies, les fatigues de toute nature.
Utilisé dans les maladies intestinales, colite, entérite, entéro-colite, recto-colite et dans les syndromes rhumatismaux, arthrite, arthrose, goutte et hyperuricémie.

Térébenthine

Bronchites chroniques et fétides, tuberculose pulmonaire,
infections urinaires, cystites, urétrites,
pertes blanches,
hémorragies (intestinales, pulmonaires, utérines, épistaxis),
lithiase biliaire,
spasmes (colites, coqueluche),
rhumatismes, goutte, névralgies, sciatique,
migraine,
parasites intestinaux (surtout le taenia),
constipation opiniâtre,
épilepsie,
antidote du phosphore,
en usage externe : affections pulmonaires,
névralgies rhumatismales, de la goutte, sciatique,
gale, pédiculose.

Thuya, famille des conifères

 Propriétés anti-tumorale, anti-cancéreuse, désintoxicante, défloculante, draineuse et diurétique.
Indiqué pour soigner l’hypertrophie de la prostate et les excroissances telles que les verrues, polypes, papillome, condylome.
A également un effet sur l’incontinence d’urine, les congestions pelviennes, les manifestations dégénératives de l’arthrose et de l’arthrite.
Vermifuge.
C
ystites (hypertrophie prostatique, congestions pelviennes),
rhumatismes,
Propriétés anti-tumorale, anti-cancéreuse, désintoxicante, défloculante, draineuse et diurétique.
Indiqué pour soigner l’hypertrophie de la prostate et les excroissances telles que les verrues, polypes, papillome, condylome.
A également un effet sur l’incontinence d’urine, les congestions pelviennes, les manifestations dégénératives de l’arthrose et de l’arthrite.

en usage externe :

verrues, papillomes, condylomes,
en gargarismes contre les végétations

Thym

Asthénie physique et psychique, neurasthénie, anémie (enfants),
chlorose,
asthme,
toux convulsives (coqueluche …),
affections pulmonaires (modificateur des sécrétions, antiseptique et antispasmodique),
digestions lentes,
infections intestinales (fermentations) et urinaires,
affections dues au refroidissement (grippe, rhume de cerveau, courbatures, frissons, angines …) : l’un des meilleurs remèdes,
maladies infectieuses,
parasites intestinaux (ascaris, oxyures, ankylostomes, taenia) favorise, en outre, la circulation et est indiqué dans la suppression accidentelle des règles,
pertes blanches,
favorise également le sommeil,
en usage externe : dermatoses, furoncles, plaies,
irrigations vaginales, aérosols (en association généralement avec d’autres essences),
soins dentaires et buccaux,
rhumatismes,
pédiculose, gale,
Propriétés antiseptiques, bactéricides à l’égard des germes Gram + et Gram – qui provoquent les diverses maladies infectieuses telles que coqueluche, rougeole, scarlatine, les infections intestinales comme la colite, l’entérite, l’entéro-colite, l’hépatite virale, la cirrhose, dispensant en outre une action de drainage dans les insuffisances hépatiques, cholécystite et lithiases biliaires.
Traitement des surinfections urinaires (cystite, leucorrhée) et pulmonaires (bronchite).
Diurétique, anti-inflammatoire et décongestionnant dans les maladies génitales. 
Facilite le drainage dans les maladies de la nutrition, l’albuminurie, la goutte et l’hyperuricémie.
Anti-infectieux, anti-inflammatoire et anti-allergique pour la peau et les muqueuses : a une action sur l’herpès, les abcès, furoncles, anthrax, la conjonctivite, les dartres et la stomatite.
Pouvoir cicatrisant et adoucissant dans l’impétigo et les mycoses.
Efficace et anti-microbine à l’encontre des affections O.R.L. telles que rhinite, sinusite, rhino-pharyngite et angine.
Balsamique et expectorant.
Traitement de la toux.
Stimulant général de l’asthénie, des fatigues de toute nature et de l’asthénie sexuelle.
Stimulant des mauvaises digestions, de la dyspepsie avec aérophagie.
Anti-anémique. Traitement de l’anémie et du lymphatisme.
Dans les maladies des « gros mangeurs » réduit et rééquilibre les besoins alimentaires en facilitant le drainage et la diurèse.
En usage externe :
Révulsif.
Pouvoir rubéfiant là où il faut décongestionner, calmer les douleurs, des symptômes rhumatismaux entre autres.
 

 

Publicités

Une réflexion sur “Lexique des propriétés des huiles essentielles : Lettre N à T

  1. Helliot
    le06/11/2009 à 23h07
    Une amie de Bretagne m'a fait passer des gouttes de eschscholtzia californica et hypericum perforatum, du coup j'ai arrêté le médoc qui provoque le plus d'addiction (xanax) et je commence à dormir plus régulièrement mais que 5h hélas, les acouphènes me gênent 24h/24 depuis presque 2 ans. Depuis noël c'est de pire en pire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.