Sauge, sauge des près, sauge sclarée

Herba sacra des Latins

SAUGE

Salvia officinalis
Labiée
Vidéo d’un dessert préparé avec de la sauge que vous pourrez proposer à l’ensemble de la famille.

Synonymes :

Herbe sacrée, thé de Grèce, thé de France. Plante commune des jardins, pousse sur tous les continents. Pour l’Ecole de Salerne : « Salvia salvatrix, natura conciliatrix ». Remède populaire toujours très employé et l’une des plantes médicinales les plus renommées. Il existe environ 500 variétés de sauge.

Parties utilisées :

Feuilles, fleurs, huile essentielle (qui peut être épileptisante et toxique pour le système nerveux, même à faibles doses : deux fois plus toxique que l’absinthe).

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS

– Tanin, un principe œstrogène, une essence : bornéol, salviol (ou camphre de sauge), cinéol, salvène, salvone (cétone appelée aussi thuyone, environ 50 %) …

PROPRIÉTÉS

usage interne

– Tonique, stimulant général (excitant nervin et des cortico-surrénales),
– équilibrant du vago-sympathique et nervin,
– antispasmodique,
– apéritif,
– stomachique,
– antiseptique,
– antisudoral,
– dépuratif,
– diurétique,
– hypertenseur,
– emménagogue (l’extrait purifié de sauge, injecté à des souris, provoque des modifications comparables à celles que produit la folliculine : kroszcynski et Bychowska).
– favorise la conception, – anticancer (?) – antilaiteux.

usage externe

– astringent,
– cicatrisant,
– antiseptique,
– tonique, antirhumatismal (bains).

INDICATIONS

usage interne

– Relève les forces de l’organisme tout entier :

Indiquée dans les cas suivants :

– Organes digestifs, hépatisme, affections urinaires, pulmonaires, pleurales …
– Asthénies (convalescences …) neurasthénie,
– Dyspepsies par atonie gastro-intestinale, digestions lentes, inappétence,
– Affections nerveuses : tremblements, vertiges, paralysies,
– Apoplexie,
– Bronchites chroniques, asthme,
– Sueurs nocturnes des tuberculeux et des convalescents,
– Sueurs des mains, aisselles,
– Adénites, lymphatisme,
– Fièvres intermittentes,
– Diurèse insuffisante,
– Hypotension,
– Régulateur dans les règles insuffisantes, dysménorrhées,
– Ménopause,
– Stérilité,
– Diarrhées (des tuberculeux et des nourrissons),
– Cancérose,
– Préparation à l’accouchement,
– Pour faire tarir la lactation.

usage externe

– Leucorrhées (injections vaginales),
– aphtes, stomatites, angines, laryngites, névralgies dentaires,
– asthme,
– plaies atones, ulcères,
– dermatoses (eczémas),
– débilité infantile, rachitisme, scofrofulose,
– alopécie,
– piqûres de guêpes, d’insectes,
– désinfection des habitations.

CONTRE-INDICATION

– allaitement.

MODE D’EMPLOI

usage interne/externe

– infusion : 20 gr de feuilles + fleurs pour 1 litre d’eau bouillante.
Infuser 10 minutes.
3 tasses par jour.
– teinture : 30 à 40 gouttes, 2 fois par jour, dans un peu d’eau chaude.

Extrait fluide de sauge stabilisée :

– une cuillerée à café dans une infusion de mélisse, le soir, comme équilibrant nervin, et contre les sueurs.
– essence : 2 à 4 gouttes, 3 fois par jour, sur un morceau de sucre ou en solution alcoolique.
– poudre : 1 à 4 gr par jour.

Vin stimulant

– feuilles de sauge …………………………. 80 gr
– vin (rouge ou blanc) …………………….. 1 litre
Laisser macérer une semaine.
Une à trois cuillerées à soupe après les repas.

Recommandé par H.Leclerc aux asthéniques, surmenés physiques et intellectuels, neurasthéniques, dystoniques neuro-végétatifs, dans les suites des maladies prolongées (également contre les fièvres intermittentes).

– utilisé également en badigeons contre les aphtes.

Le vin chaud à la sauge remplace aisément le vin chaud à la cannelle :

Potion antisudorale :

. Extrait fluide de sauge stabilisée…… 50 gr
. sirop de fleurs d’oranger………………. 30 gr eau

qsp 150 cc

* une cuillerée à soupe au coucher (tuberculose, ménopause).

Usage externe

– suppositoires emménagogues
. Extrait fluide de sauge stabilisée…… 0,25 gr
. Onguent populeum………………………….. 1 gr
. Beurre de cacao……………………………… 3 gr
. Cire blanche qsp 1 suppositoire 1 à 2 par jour (aménorrhées, dysménorrhées, stérilité)

– décoction :

. Une poignée de feuilles + fleurs pour 1 litre d’eau. Bouillir 10 minutes.
– en bains de bouche (aphtes, stomatites, ulcérations de la bouche),
– en injections vaginales (leucorrhées),
– en compresses sur ulcères de jambe, plaies atones, dermatoses, eczémas,
– teinture et rhum en parties égales : en frictions dans les alopécies.
– contre les piqûres d’insectes, de guêpes : applications de feuilles froissées.

– pommade avec :

. Feuilles de sauge……………………… 30 gr
. Feuilles de lierre terrestre…………. 30 gr
. Axonge………………………………… 250 gr
. Cire blanche……………………………. 45 gr faire cuire le tout ensemble et retirer les plantes (plaies atones, ulcères, contusions).

– bains d’infusion : enfants affaiblis, rachitiques, scrofuleux, rhumatisants
– voir à romarin : formule de bain aphrodisiaque.

N.B.

1. – L’infusion prise régulièrement un mois avant l’accouchement, en réduit considérablement les douleurs.

2. Des religieuses de la région d’Orléans feraient, avec de la sauge, une liqueur anti-cancéreuse (?)

3. La sauge des près (salvia pratensis) a les mêmes propriétés que salvia officinalis, mais à un moindre degré.
La sauge sclarée (salvia sclarea) a également les mêmes propriétés.
On en utilisera spécialement les propriétés stimulantes et emménagogues (aménorrhées, dysménorrhées).
Ses feuilles s’emploient encore aujourd’hui contre la coqueluche. Elle contient une essence qui a la consistance d’un miel dur et renferme le sclareol.
On l’emploie en cosmétologie pour son odeur d’ambre gris.
Elle sert de parfum de support en parfumerie.

Cette variété de sauge fut, selon Elt Müller, utilisée autrefois par certains marchands de vin allemands pour falsifier leurs produits. Une infusion de sauge sclarée et de sureau conférait, aux vins du Rhin, une odeur agréable de muscat. C’est sans doute la raison pour laquelle la plante s’appelle : Muskateller Salbel.

4. Pour désinfecter les locaux où des malades graves ont séjourné, brûler des feuilles de sauge sur des charbons.

5. – La soupe aïgo-bouido des provençaux comprend une infusion d’une douzaine de feuilles de sauge pour 2 litres d’eau, du sel, du poivre, de l’ail et 100 gr d’huile d’olives. On fait bouillir 10 minutes et on verse sur des tranches de pain.

SPECIALITE :

Bains « Les Algues aux Essences ».Intrait de sauge.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Sauge, sauge des près, sauge sclarée

  1. Pingback: Lexique des propriétés des huiles essentielles : Lettre N à T – Le blog du MiroirAuxEssences

  2. Pingback: Pouvoirs et vertus des Huiles Essentielles – Le blog du MiroirAuxEssences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.