Arbre de l’Amérique méridionale

Parties utilisées : bois de la racine, écorce, essence obtenue par distillation à la vapeur des racines et de leur écorce.

SASSAFRAS

Sassafras officinale

Lauracée

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

huile volatile, renfermant 80 % de safrol, pinène, phellandrène, eugénol, camphre droit …

PROPRIÉTÉS :

Usage interne :

– stimulant
– sudorifique (fait partie des 4 bois sudorifiques)
– diurétique
– carminatif
– sudorifique

Usage externe :

– rubéfiant
– analgésique

 

INDICATIONS :

Usage interne :

– asthénies physique et intellectuelle
– affections de la peau
– rhumatismes, goutte
– syphilis
– troubles de la menstruation
– affections génito-urinaires (chaude-pisse chronique)
– stimulant général et intellectuel

Usage externe :

– douleurs rhumatismales
– piqûres d’insectes

 

MODE D’EMPLOI :

Usage interne :

– infusion : 10 gr d’écorce pour un litre d’eau. 1 à 3 tasses par jour
– poudre : 2 à 4 gr par jour
– essence : 1 à 2 gouttes plusieurs fois par jour.

Usage externe :

– en liniments ou essence pure

 

N.B.

1 – L’essence de sassafras fut recommandée par Shelbey comme antidote du tabac.
2 – Elle est actuellement très concurrencée dans la parfumerie et les savonneries par le safrol retiré de l’huile de camphre.

  

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.