Géranium

PELARGONIUM ODORANTISSIMUM

Géraniacée

Synonymes

– Géranium Robertianum, Géranion, Herbe à Robert, Bec de grue.
Provient d’Algérie, la Réunion, Madagascar, la Guinée. Il en existe une vingtaine de genres et environ 700 espèces. On utilise la plante entière en infusion, et l’huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur. Les Anciens le considéraient comme un vulnéraire exceptionnel capable de consolider les fractures et d’éliminer les cancers.

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

 résine, 
– tanin gallique,

Huile essentielle :

 géraniol, citronellol, linalol, terpinéol, alcool phynyléthylique …

PROPRIÉTÉS :

usage interne :

– tonique
– astringent
– hémostatique
– antiseptique
– antidiabétique
– anti-cancer (?)

usage externe :

– cicatrisant
– antiseptique
– antalgique
– parasiticide
– éloigne les moustiques

INDICATIONS :

usage interne :

– asthénies diverses (déficit des cortico-surrénales)
– diarrhées
– gastro-entérite
– hémorragies utérines, hémoptysies (décoction de feuilles)
– stérilité
– ictère
– diabète
– lithiase urinaire
– ulcère gastrique
– cancers (?)

usage externe :

– engorgement des seins
– plaies, brûlures
– cancérose, cancer utérin (?)
– angines, stomatites, glossites, aphtes
– ophtalmies
– névralgies faciales
– douleurs gastriques et lombaires
– dermatoses (dartres, eczémas secs)
– pédiculose
– moustiques (pour les éloigner)

MODE D’EMPLOI :

usage interne :

– infusion : une cuillerée à dessert par tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 3 tasses par jour entre les repas
– huile essentielle : 2 à 4 gouttes, 3 fois par jour, sur un morceau de sucre, ou en solution alcoolique.

usage externe :

– une poignée par litre d’eau. Bouillir 10 minutes. En gargarismes dans les angines, stomatites, glossites.
y adjoindre des badigeonnages avec le collutoire :

extrait fluide d’herbe à Robert …………………… 5 gr
miel rosat ……………………………………………. 60 gr
eau distillée …………………………………………. 25 gr

– les feuilles pilées, appliquées sur les coupures et plaies, en facilitent la cicatrisation
– les fleurs fraîches écrasées – ou les feuilles – en applications contre les ophtalmies
– décoction ou applications de la plante cuite contre :
névralgies faciales, douleurs gastriques et lombaires, œdème des jambes, engorgement des seins, dartres, eczémas secs
– l’essence – en association avec d’autres essences (Solvarome) dans le traitement des brûlures, plaies, zona – en gargarismes contre les angines
– voir à Origan, une formule de pommade contre la pédiculose

N.B.

– Italie 
– Découverte d’un principe anticoagulant dans les feuilles de plusieurs espèces de géraniums.

Le Docteur Simone Vetrano, de l’institut de Biologie maritime sicilien de Sciacca, a décelé la présence d’un principe anticoagulant dans les feuilles de plusieurs espèces du genre Pelargonium, en particulier dans celles de certains géraniums d’ornement. Cette substance exerce, in vitro, un effet anticoagulant persistant sur le sang humain. L’expérimentation animale n’a déterminé en aucun cas d’hémorragies, de signes de toxicité ou d’altérations parenchymateuses. (Presse Médicale. Cité sous le n° 25.705 par le Bulletin de Presse du Service Scientifique et Technique).

 

SPECIALITE :

Crèmes.

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Géranium

  1. Pingback: Géranium rosat, huile essentielle de – Le blog du MiroirAuxEssences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.