Camomille allemande ou commune

Elle fournit l’huile de camomille utilisée par voie externe

CAMOMILLE ALLEMANDE OU COMMUNE

Matricaria chamomilla ou matricaria discoïdea composée

PARTIES UTILISEES :

fleurs, semences

PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

– Essence (éthers des acides caprylique et monylique, un hydrocarbure et l’azulène). voir N.B.

PROPRIÉTÉS

– antispasmodique
– antalgique
– stimulant
– sudorifique
– fébrifuge
– cholagogue
– bactéricide
– vermifuge (vers ronds : ascaris, oxyures)
– emménagogue (Gibbs et Brow)
– sédatif nervin doux (enfants)
– son ingestion triplerait le nombre de leucocytes (Dady)
– antiphlogistique et cicatrisant (Eichholz).

INDICATIONS

– Mêmes indications que la camomille romaine.

 MODE D’EMPLOI

  usage interne :

– infusion :

Une cuillerée à soupe par tasse d’eau bouillante. infuser 10 Minutes (une heure pour Leclerc). Passer avec expression. Une tasse loin des repas (très amer).

Tasse de camomille

– poudre : 2 à 5 gr par jour, en cachets.

« poudre récente de fleurs d’Anthemis nobilis ou de Matricaria chamomilla » triturées avec q.s. de sucre : 4 gr. pour 6 cachets à prendre dans les 24 heures (H. Leclerc), loin des repas.

– teinture mère : adultes : 10 gouttes sur un morceau de sucre après les repas : enfants : 2 à 3 gouttes dans un peu d’eau ou lait, 2 fois par jour.

– suppositoires et lavements : 0,75 gr à 1 gr de poudre (non irritants).

usage externe

(voir camomille romaine)

N.B.

  1.  L’azulène, corps gras découvert dans l’essence de la matricaire (camazulène) jouit de propriétés cicatrisantes et antiphlogistiques étudiées surtout par les Allemands, et en France, par Caujolle. De nombreuses expérimentations ont prouvé sa remarquable efficacité dans les inflammations diverses de la peau, les eczémas, les ulcères de jambe, le prurit vulvaire, l’urticaire, également contre les gastrites chroniques, les colites, les cystites, certains asthmes.
  2. L’activité bactériostatique de l’azulène est efficace à la concentration de 1 pour 2000 contre le staphylocoque doré, le streptocoque hémolytique, le proteus vulgaris notamment (Auell).
  3. Des plaies infectées ont été guéries par des concentrations de 1/85.000 à 1/170.000.
  4. De plus en plus, certains fabricants ajoutent de l’azulène à leurs savons, crèmes diverses, lotions …
  5.  L’infusion de camomille était jadis utilisée, après shampooing, comme eau de rinçage pour éviter la chute des cheveux. De nos jours, on ne l’emploie plus guère que pour blondir. On n’a donc retenu que cette action secondaire. Mais, dans ce cas, la mode a du bon car elle s’accorde avec l’esthétique et l’hygiène, comme avec la thérapeutique.
Publicités

Une réflexion sur “Camomille allemande ou commune

  1. Pingback: L’allergie – Le blog du MiroirAuxEssences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.