FORMULES POUR SYMPTÔMES :

Migraine :

Cyprès 6, Origan 5, Romarin 4, Genièvre 5

Névroses de toute nature qui impliquent l’emploi de produits tranquillisants ou antalgiques :

Origan 5, Bigarade 5, Lavande 5, Angélique 5 ouAngélique 5, Basilic 6, Estragon 4, Lavande 5 ou Lavande 7, Bigarade 7, Estragon 6 ou Marjolaine seule 20.

Paralysie des muscles

Pour justifier et assouplir les muscles releveurs, prendre : Thym 6, Marjolaine 6, Romarin 7.

Pour les muscles extenseurs, prendre :

Lavande 6, Romarin 7, Origan 7

Angoisse. Dépression. Nervosisme

Alterner :

Coriandre 10,Lavande 10,Lavande 6,Sauge sclarée 7,

Romarin 6.

Asthénie

Thym 5,Sarriette 4,Romarin 4,Lavande 3,

Marjolaine 4.

Céphalée d’origine digestive

Verveine 6,

Camomille 8.

Dépression avec asthénie

Camomille seule 14.

Dépression avec neurasthénie

Prendre :

Sauge sclarée 6, Sarriette 6, Marjolaine 8.

Alterner avec :

Lavande 4, Marjolaine 5, Eucalyptus 4, Bigarade 6 ou Basilic seul 20.

Dystonies neuro-végétatives

Pour une action antispasmodique sur le système nerveux,

Alterner : Camomille 3, Angélique 3, Basilic 5, Mélisse 5.

Bigarade 9, Lavande 9.

 

Fatigue

Deux formules à utiliser en alternance : Sauge sclarée 6, Thym 6, Romarin 6.

Origan 5, Sarriette 4, Romarin 5, Sauge sclarée 4

Hémiplégie. Contractures douloureuses. Crampes musculaires

Lavande 10, Romarin 10ou

Thym 6, Cajeput 4, Menthe 2, Genièvre 6.

Insomnie

Essayez plusieurs formules pour discerner le meilleur effet :

Camomille 7, Bigarade 11

ou Basilic seul 20

ou en alternance :

Marjolaine 10, Lavande 8.

Lavande 8, Bigarade 10

UTILISATION DES PLANTES

pour lutter contre le stress

– L’agripaume

Fleur des Alpes

(Leonurus cardiaca) qui fait partie de la famille des menthes. Sous le nom également de mélisse sauvage ou queue de lion, les vertus sédatives de cette plante ne sont plus à démontrer. Elle ralentit le rythme cardiaque et fait baisser la tension artérielle. Ni euphorisante ni trop calmante, elle aide à retrouver un bon équilibre et à résister au stress.Utilisation : Versez 10 gouttes de teinture mère dans un verre d’eau et buvez 2 ou 3 fois par jour.

– La mélisse officinale

Si vous voulez retrouver votre calme sans avoir un effet sédatif trop prononcé, utilisez-la. Elle est relaxante, apaisante et agit sur le système nerveux. Elle soulage le syndrome de l’intestin irritable provoqué par le stress et calme les estomacs nerveux.Utilisation : A préparer sous la forme de tisane : faites infuser pendant 5 minutes une poignée de feuilles séchées dans 250 ml d’eau, filtrez. Sucrez avec du miel ou non. Ou bien diluez 30 gouttes de teinture mère dans un verre d’eau et buvez 3 fois par jour.

– La grande ortie

La réputation médicinale de cette plante tient à son action purifiante ainsi qu’à son influence bénéfique sur le rhume des foins. C’est également un tonifiant : l’ortie restaure et stimule la production des glandes surrénales, draine les reins et régule le taux de sucre dans le sang. C’est aussi une bonne source de nutriments basiques : l’infusion d’ortie contient, entre autres du calcium, du magnésium, du fer, des vitamines A, B, C, E et K.Utilisation : mettez 5 g de feuilles sèches dans un bocal vide et recouvrez d’eau bouillante. Fermez par un couvercles et laissez infuser pendant 4 heures. Filtrez, pressez les feuilles pour en extraire un maximum de liquide et buvez froid ou chaud.

– Le millepertuis

ou herbe de la Saint-Jean

En Allemagne elle fut reconnue comme antidépresseur, son efficacité fut un temps contestée par une étude américaine.
Depuis, d’autres études ont confirmé le pouvoir des extraits huileux : à dose suffisante, leur action est semblable à celle d’un anti-dépresseur sans les effets secondaires.

Utilisation :

Le millepertuis (Hypericum perforatum) existe sous forme de gélules : le dosage recommandé est de 300 mg 3 fois par jour.
Les résultats apparaissent au bout de deux à trois semaines.Et aussi, réputées pour leurs qualités calmantes.

– La passiflore, la scutellaire casquée, l’aubépine

***

Ecouter la Musique
Nostalgie

Décès du chanteur des yés yés Franck Alamo

L’interprète du tube « Ma Biche », « Da Doo Ron Ron » et de « Allo Maillot 38-37 », Jean-François Grandin de son vrai nom, est décédé des suites de la maladie de Charcot. Il menait un dur combat contre elle depuis plusieurs années.

Frank Alamo. Une idole des années yéyés. Il appartenait à la mémoire collective et, ces dernières années avait retrouvé son public. Frank Alamo avait participé en 2006 à la tournée « Âge tendre et tête de bois » qui rassemblait d’anciennes idoles des yéyés, laquelle a rencontré un franc succès.

Il s’est éteint dans un hôpital Parisien. L’annonce de son décès a été faîte par son producteur, jeudi, à la veille de ses 71 ans. Figure mythique des « yéyés », Frank Alamo est décédé des suites d’une sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot. Il s’agit d’une maladie génétique. Sa mère était décédée de la même maladie.

Tableau : La folle de Charcault

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.