Le pouvoir antiseptique des dentifrices aux essences n’a pu être augmenté car les essences possèdent un étonnant pouvoir antiseptique. C’est un fait bien établi.
 
On voulait y ajouter des bactéricides les plus réputés !
Les mélanges à base d’anis, de girofle, de camomille, de menthe et d’autres huiles essentielles sont de loin les plus efficaces, rien ne peut les égaler.

Utilisation des aérosols


 Un test intéressant pourrait se pratiquer avant de les utiliser. Il faudrait étudier l’influence éventuelle du diamètre des particules aérosolisées sur l’intensité de la désinfection. Et ceci, tant pour les aérosols « désinfectants » ambiants que pour les aérosols médicamenteux utilisés en thérapeutique.






La nébulisation


Les aérosols par nébulisation permettent d’administrer, par voie inhalée, des produits actifs. Ceux-ci rejoignent directement les voies respiratoires. Les médicaments se présentent sous forme de fines particules liquides ou solides dispersées et sont transportées dans un gaz. Leur diffusion est ainsi assurée.

Recommandations


Des gouttelettes de diamètres divers composent la pulvérisation des aérosols qui sont utilisés par pulvérisation pneumatique. Mais après un certain temps, l’aérosol abandonne les particules les plus lourdes.  En bref, il ne reste plus qu’un micro-brouillard qui tend à s’homogénéiser. Lors de la préparation médicamenteuse, on recommande l’utilisation d’une eau stérile. Les risques de contamination microbienne interne des nébuliseurs sont ainsi limités. Les nébuliseurs ne présentent ainsi plus qu’un risque limité de contamination microbienne interne. On obtient ainsi une sécurité maximale.

 
 

Image parOpenClipart-Vectors de Pixabay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.