Les roches argileuses

Ce sont les roches sédimentaires les plus abondantes à la surface du globe. L’argile est une roche formée de l’accumulation de particules microscopiques disposées en lamelles empilées (de la taille du millième de millimètre).
Marne bleue au col Saint-Jean à Montclar
Description : Col St Jean (Marnes bleues) 3.JPG
English: Leaving Col St. Jean, blue marl, with fossils
Date : 20 août 2005 (d’après les données Exif)
Source Aucune source lisible par la machine fournie. « Travail personnel » supposé (étant donné la revendication de droit d’auteur).
Auteur : Pas d’auteur lisible par la machine identifié. Philipendula supposé (étant donné la revendication de droit d’auteur).

 

Une roche ravinée par l’érosion…

Le microscope électronique montre ces minéraux dont on ne soupçonne pas la forme en observant de l’argile à l’œil nu.

Ces particules sont composées de silice et d’aluminium (ce sont des silicates d’alumine) et proviennent de l’altération des roches magmatiques et métamorphiques.

L’argile sèche et l’argile humide n’ont pas les mêmes propriétés.

L’argile sèche, roche rugueuse qui s’émiette, est poreuse et absorbe l’eau. Quand elle est saturée d’eau, elle devient pratiquement imperméable. Cette propriété permet de comprendre l’existence de zones humides, voire d’étangs sur les terrains argileux. Cette imperméabilité s’explique à l’échelle microscopique par la très petite taille des espaces séparant les lamelles de minéraux et par le gonflement de ces dernières. L’argile humide est plastique et peut se modeler. Après déshydratation, les particules perdent leur cohésion et la roche peut être écrasée et transformée en poudre. La diminution de volume qui se produit quand l’argile se dessèche explique les fentes de retrait polygonales dont la présence, par temps sec, révèle l’existence d’argile.

Les terrains argileux sont facilement ravinés par l’érosion et peuvent donner naissance à des coulées boueuses et à des glissements de terrain.

Les argiles sont des minéraux d’origine détritique. L’eau des rivières les transporte et prend parfois une couleur trouble par suite de l’abondance des particules argileuses. Celles-ci se déposent soit dans un lac soit dans la mer.

Sources : Géologie Bordas

3 réflexions sur “Les roches argileuses

  1. Le 04 octobre 2009 à 20:08 – plaizirBonsoir Sagan333 , les roches et tout ce que celà recèle de richesses , de secrets , grâce à toi , elles n'en ont plus beaucoup ! BiZes Amicales ! Daphnée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.