Le cycle des roches

En dépit de toutes leurs différences, les grands groupes de roches présentent des relations étroites ; par des transformations, on passe de l’un à l’autre, définissant ainsi un cycle des roches

Cycle géologique
DescriptionCycle géologique.png
Français : Schéma illustrant le Cycle géologique.
Date 27 septembre 2006 (date de téléversement originale)
Source Je suis moi-même l’auteur de ce graphique, que j’ai produit pour illustrer l’article Cycle géologique. J’abandonne tous mes droits d’auteur et mets le graphique dans le domaine public. Carlo Denis
Auteur Original téléversé par Carlo denis sur Wikipedia français

D’après la façon dont elles se forment, on peut classer les roches en deux grands groupes :

– les roches qui naissent à la surface de l’écorce terrestre ; ce sont les roches sédimentaires ;

– les roches qui naissent en profondeur dans des conditions de température et de pression totalement différentes de celles que l’on connaît en surface.

Dans ce deuxième groupe, il faut distinguer deux familles différentes :

– les roches magmatiques (roches volcaniques et roches plutoniques) qui se forment par refroidissement d’un magma constitué de matériaux en fusion,

– les roches métamorphiques qui se forment en profondeur par transformation sans fusion, à l’état solide, des autres roches (sédimentaires et magmatiques), sous l’effet d’une élévation considérable de la température et de la pression (métamorphisme).

Le terme ultime du métamorphisme est la fusion, c’est-à-dire la formation d’un magma, qui peut redonner des roches magmatiques.

On voit immédiatement que ces divers types de roches présentent entre eux d’étroites relations, ce qui permet de décrire, à l’échelle du globe et à l’échelle des temps géologiques, un cycle de roches.

 


 L’Étude chimique des roches

Une parenté. Les roches présentent entre elles une parenté chimique évidente.
  • Exemple 1

Le granite :

– possède la même composition chimique que certaines roches volcaniques (seul diffère leur mode de refroidissement à partir du magma) ;

– se transforme en gneiss (de même composition chimique) sous l’effet du métamorphisme ;

– donne naissance par altération à des roches siliceuses (sables), à de l’argile, à des substances dissoutes (calcaire notamment). L’altération correspond donc à une séparation des constituants du granite. C’est le point de départ de la formation de plusieurs roches sédimentaires chimiquement différentes entre elles, mais dans lesquelles on retrouve les éléments chimiques des roches magmatiques et métamorphiques.
  • Exemple 2

 – Sous l’effet d’un métamorphisme d’intensité croissante, l’argile se transforme en schistes, puis en micaschistes.

– Par altération superficielle un micaschiste se décompose et redonne de l’argile.

Les minéraux des roches

Les roches sont constituées d’un assemblage de minéraux variés. Ainsi le granite est constitué de trois familles principales de minéraux : le quartz, les feldspaths, les micas. Dans ce cas, les minéraux sont reconnaissables parce  qu’ils sont cristallisés. Mais les minéraux n’apparaissent pas dans toutes les roches sous forme de cristaux de forme définie.

Il existe de nombreux minéraux différents mais les minéraux les plus courants sont peu nombreux. Ce sont :

– pour les roches magmatiques et métamorphiques, le quartz, les feldspaths, les micas, les amphiboles, les pyroxènes et l’olivine ;

– pour les roches sédimentaires, le quartz :

Quartz mine de la gardette en isère
DescriptionQuartz oisan.jpg
English: Quartz Locality : La Gardette mine , Bourg d’Oisans, Isère FranceSize 13x13cm
Français : Quartz Localité : Mine de La Gardette, Bourg d’Oisans, Isère FranceTaille : 13x13cm
Date Prise le 20 juillet 2014
Source Travail personnel
Auteur Didier Descouens

la calcite, les minéraux argileux, le gypse …


Rose des sables
« L’origine d’un sédiment ne dépend pas toujours d’une première érosion. Le Rhin charrie des sables qui proviennent aussi bien de l’actuelle altération des granites que de l’usure des grès des Vosges qui ne sont rien d’autre que d’anciens sables soudés, nés eux aussi de l’altération d’autres granites en d’autres lieux. Aujourd’hui ces sables arrivent ensemble en mer du Nord et l’histoire continue. ».
François Michel.
« Roches et paysages ont une histoire », B.R.G.M.

Sources : géologie Bordas

4 réflexions sur “Le cycle des roches

  1. Le 25 septembre 2009 à 18:48 – Ardwen Gifibrille – Site internetSympa cet article sur le cycle des roches, et aussi, les cristaux, l'éternel recommencement (notamment les sables charriés par exemple), ou même « figés », comme la rose des sables… Cela donneune vision « vivante » de la terre, de la roche, pourtant si inerte au premier regard. Que ce soit pour les enfants ou l'adulte, c'est rondement mené, expliqué, simple et clair!

    J'aime

  2. Le 26 septembre 2009 à 08:36 – plaizirBonjour Sagan333 , je pense qu'avec ton article sur le RoZe des sables , s'il advenait que Ghadames vienne sur ton post , tu ferai de lui un heureux ! BiZes Amicales ! Daphné

    J'aime

  3. Le 26 septembre 2009 à 23:38 – loiseaulyreMais d'où te viens cette envie de connaitre aussi profondément notre terre ? En tous cas, j'ai des cours tout prêts pour mon fils Albin !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.