65 000 kilomètres de volcans sous la mer

Dans cet article, voici les principales étapes qui ont permis aux géologues de mettre en évidence une activité volcanique sous-marine beaucoup plus importante que celle que l’on observe sur la terre ferme, avec une chaîne montagneuse volcanique continue, d’une hauteur moyenne de 1 500 mètres et de 65 000 kilomètres de longueur (c’est, de loin, la plus longue chaîne montagneuse du Monde !).

Carte des fonds sous-marins
DescriptionOceanic basin-fr.svg
English: Diagram representing oceanic basin, displaying various features.
Français : Schéma représentant un bassin océanique comportant plusieurs caractéristiques.
Nederlands: Schematische voorstelling van een oceaanbekken.
Date 8 octobre 2007
Source Own work based on Image:Oceanic basin.svg from Chris_huh
Auteur SuperManu

 

L’étude des fonds océaniques, commencée depuis un quart de siècle, a été le départ d’une nouvelle aventure scientifique dont l’importance est capitale pour la compréhension de l’activité de notre planète et les géologues expliquent pourquoi.

Dans une telle aventure, il est facile d’imaginer que les moyens technologiques mis à la disposition des scientifiques prennent un rôle essentiel. Par exemple, la photographie ci-dessous représente un de ces moyens :

Un petit submersible français, le Nautile. Il peut descendre, avec plusieurs hommes à bord, jusqu’à 6 000 mètres de profondeur. Il rend possible l’observation directe de presque 100 % des fonds océaniques !

 

Sous-marin de recherche Monaco
DescriptionSous-marin Monaco.jpg
Français : Sous-marin devant le musée océanographique de Monaco
English: Submarine in front of the oceanographic museum of Monaco
Date
Source Travail personnel
Auteur Pramzan

 

 

UNE CHAÎNE DE MONTAGNES AU FOND DES OCÉANS


Pendant très longtemps, le fond des océans est resté totalement inconnu. Au cours des années 1960, des équipes de scientifiques parcourent tous les océans du Monde et réalisent la carte topographique du fond des océans.

1) – C’est à partir de la surface des océans, grâce à des navires spécialement équipés de sonars perfectionnés, que des équipes ont pu établir la carte des fonds océaniques nommée la topographie des océans.

Les sonars sont des appareils qui émettent des ondes sonores et recueillent les échos obtenus par réflexion sur le fond. Le temps qui s’écoule entre l’émission et la réception détermine la profondeur. L’appareil analyse automatiquement les informations et inscrit sur une bande un profil continu au fur et à mesure que le navire se déplace.

Tous les océans du globe ont ainsi été explorés à partir de 1960.  On a découvert qu’ils étaient aussi accidentés que les continents, alors qu’on imaginait de vastes plaines monotones.

2) – Il y a eu de nombreuses découvertes inattendues.

La carte des reliefs sous-marins ci-dessous, établie par échosondage, montre qu’une chaîne de montagnes de 1000 à 3000 kilomètres de largeur, qui domine de 2000 mètres les plaines abyssales, serpente sur 65000 kilomètres dans plusieurs océans. Ces dorsales océaniques représentent près du tiers de la superficie des fonds océaniques.

 

DIFFÉRENTES ÉTAPES D’UNE AVENTURE SCIENTIFIQUE ÉTONNANTE : LA DÉCOUVERTE DES FONDS OCÉANIQUES

« Certains seront étonnés d’apprendre que les navigateurs participant aux courses transatlantiques franchissent de hautes montagnes ! En effet, si les fonds de l’océan Atlantique atteignent rapidement une profondeur de 4000 m, celle-ci n’est plus que de 2500 m à mi-distance de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Une prodigieuse chaîne de montagnes, d’une hauteur moyenne de 1500 m s’étend du Nord au Sud. Elle émerge même parfois et donne naissance à des îles volcaniques bien connues : Islande ou Sainte-Hélène, par exemple. Sa forme fait penser à une gigantesque colonne vertébrale, d’où son nom de dorsale médio-océanique.
De l’Atlantique, elle se prolonge au sud de l’Afrique, au large du cap de Bonne-Espérance et rejoint la dorsale du milieu de l’océan Indien. Elle passe ensuite au sud de l’Australie pour rejoindre la dorsale est-Pacifique, atteint le Cap Horn au sud de l’Amérique et entoure quasi complètement le continent antarctique. L’ensemble de cette chaîne continue mesure 65000 km ». J.M. Bardintzell « Volcans et magmas ».

 

 
Sources géologie : Bordas

2 réflexions sur “65 000 kilomètres de volcans sous la mer

  1. Le 30 août 2009 à 19:11 – leblogababaUne des théorie de la fin du monde dit que cette vaste faille va s'ouvrir engloutissant les mers qui s'évaporeront pour provoquer une déflagration qui atomisera la terre en milliards de petitsmorceaux! Ce soir peut être?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.